Paddocks du Grand Prix de Formule 1

Prêts, prêts, partez. Les paddocks du Grand Prix de Formule 1 à Montréal, au Québec, ont reçu une nouvelle maison plus permanente faite de bois lamellé croisé certifié FSC.


La soif de vitesse

Dans le cadre d’un accord de renouvellement pour le Grand Prix du Canada, la Ville de Montréal s’est engagée à remplacer les structures temporaires utilisées pour la course de Formule 1 par un bâtiment permanent répondant aux besoins de l’événement.

Le nouveau paddock devait comprendre des garages pour les équipes de course, des bureaux, des salles pour le commanditaire de la course, un salon capable d’accueillir 5 000 personnes et un centre médiatique pour les journalistes et les diffuseurs. Le tout devait être complété en une courte période de 10 mois et le budget était fixé à 60 millions de dollars canadiens.

Une approche innovante à la conception d’un espace lounge à aire ouverte a abouti à une solution durable qui éliminait le besoin de systèmes CVC, utilisait une ventilation naturelle et rapprochait les spectateurs des vues et des sons de la piste adjacente.



Adapter les paddocks à leur environnement

L’équipe d’architectes et de constructeurs a pu livrer un imposant bâtiment de 300 mètres de long, avec une impressionnante toiture sur des poutres en lamellé-collé placées en diagonale formant un quadrillage colossal.

Conçue par Les Architects FABG, la structure du toit de l’installation polyvalente comprend du bois lamellé-croisé (CLT) certifié FSC, des poutres lamellées-collées et des planchers CLT fournis par Nordic Structures.

« Nous voulions créer un bâtiment moderne qui s’intègre parfaitement dans l’environnement naturel du Parc Jean-Drapeau tout en nous assurant qu’il répond aux critères techniques et technologiques liés aux exigences de la Formule 1 », a déclaré l’architecte Éric Gauthier, associé chez FABG.

L’idée d’incorporer du bois dans la structure du toit est venue comme une solution clé en main, car les poutres en lamellé-collé et en lamellé-croisé sont légères et faciles à assemble et nécessitent peu d’équipement spécialisé.



Les résultats

Le toit est préfabriqué à l’aide de poutres et de panneaux de bois CLT, en tenant compte de l’analyse du cycle de vie. Au cas où le Grand Prix ne serait plus de retour à Montréal, la structure entière pourrait être démontée et les matériaux pourraient être réutilisés.

Le bâtiment a remporté le Prix d’excellence de Canadian Architect en décembre 2018. Le magazine a cité l’aspect moderne du bâtiment, l’utilisation de matériaux éco-responsables, dont la structure en bois, et son intégration parfaite dans le cadre naturel du parc.


PROPRIÉTAIRE
Société du Parc Jean-Drapeau

ARCHITECTURE
FABG

STRUCTURE
CIMA+

FOURNISSEUR DU BOISNordic Structures

ANNEE
2019

SOURCES:


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000205