Médias

Les nouvelles et les sujets concernant nos activités


Tuesday, 29 October 2019
25 ans plus tard, notre logo formé d’un crochet et d’un arbre tient fièrement son rang pour les forêts de la planète

Grâce à l’inspiration inestimable de Tristram Branscombe-Kent, des milliers de consommateurs dans le monde croisent notre logo formé d’un crochet et d’un arbre accompagné de notre signature « Nos forêts pour tous pour toujours ».


Cette année, alors que nous célébrons notre 25e anniversaire, nous honorons sa mémoire et témoignons notre gratitude au nom de toutes les personnes qui travaillent fort et apportent leur contribution à la santé des forêts du monde et à une planète en meilleure santé.

Avez-vous déjà vu un petit logo presque indiscernable formé d’un crochet et d’un arbre sur nombre de produits que vous achetez au supermarché ou à la quincaillerie du coin? Vous pourrez l’apercevoir sur un carton de lait ou de jus ou sur l’emballage d’un produit de papier ou d’hygiène personnelle de grande marque. Souvent, vous vous asseyez sur un meuble qui porte le logo là où vous ne le soupçonnez même pas.

C’est le logo du FSC et c’est une déclaration qui vous informe que le produit que vous venez d’acheter a été fabriqué de bois récolté d’une forêt gérée de façon responsable. Ainsi, la biodiversité de la forêt est respectée et les communautés qui dépendent de la forêt en récoltent des avantages sociaux.

Communiquer une vision

Derrière le logo formé d’un crochet et d’un arbre du FSC est une histoire de l’engagement d’un groupe de personnes qui ont décidé d’unir leurs forces il y a de cela exactement 25 ans. Ces gens avaient une vision et ont fait appel à la créativité d’un graphiste des plus talentueux.

Tout a commencé en 1994 lorsque les premiers membres du FSC ont reconnu le besoin de se doter d’un logo que les consommateurs et les producteurs à la fois pourraient facilement associer à la mission fixée pour la foresterie mondiale qui n’en était alors qu’à ses balbutiements : faire la promotion d’une gestion respectueuse de l’environnement, socialement bénéfique et économiquement prospère des forêts du monde.

Ces membres se sont vu présenter un concept initial représentant un groupe d’arbres jetant une ombre sous la forme d’une carte du monde. L’idée a été jugée adéquate, mais « un certain nombre de parties prenantes trouvaient le concept difficile à reconnaître. Aussi, en raison de sa taille, la carte n’illustrait pas certaines régions de la planète, ce qui a été critiqué par certains membres pour des raisons évidentes », commente Tim Synnott, un membre fondateur du FSC et son premier directeur général. Par conséquent, une version beaucoup plus simple et efficace était nécessaire.

« Le conseil [d’administration] et moi sommes rapidement arrivés à la conclusion que le premier logo ne convenait pas vraiment aux étiquettes en raison de sa complexité, alors nous avons mandaté Tristram Branscombe-Kent d’en concevoir un nouveau en 1995. C’est un processus qui s’est déroulé sur plusieurs mois », ajoute Synnott.

Branscombe-Kent, qui est né dans une famille d’artistes, exploitait une agence de graphisme à succès à Broadstairs, au Royaume-Uni. Il avait commencé sa carrière comme graphiste pour le compte de diverses agences notamment à Londres, à Athènes et à New York avant de fonder Tristram Kent Associates (TKA), agence installée d’abord à Canterbury, puis à Broadstairs. « À l’époque, TKA travaillait beaucoup pour nombre d’entreprises, d’universités et de conseils locaux et situés à Londres », se rappelle Margaret Branscombe-Kent, la veuve de Tristram.

La naissance d’un symbole

Branscombe-Kent a débarqué au premier quartier général du FSC à Oaxaca, au Mexique, en juin 1994 afin de rencontrer les membres du conseil d’administration – qui se réunissaient pour une troisième fois – et recueillir leurs impressions.

La commission a été claire : le concept devait immédiatement informer les consommateurs que le produit qu’ils s’apprêtaient à acheter reflétait la mission du FSC et provenait d’une forêt bien gérée. Ce n’était pas un défi facile à relever, car l’engagement n’en était qu’à ses balbutiements à l’époque et certaines des prétentions vertes sur les étiquettes qui commençaient à faire leur apparition sur des produits au début des années 1990 étaient carrément trompeuses. « Les consommateurs n’en savaient tout simplement pas autant sur les choix éthiques à l’époque et n’avaient aucun moyen de savoir qui croire ou en qui avoir confiance. C’était tout nouveau et nous devions communiquer un message très simple et efficace pour rassurer les consommateurs », explique Synnott.

Après avoir recueilli les commentaires des membres du conseil, Branscombe-Kent a repris l’avion pour retourner en Angleterre où il a commencé à travailler sur ce qui finirait par symboliser le premier choix mondial en matière de produits forestiers responsables.

Ses premiers croquis illustraient diverses options pendant qu’il jouait avec l’idée que l’illustration d’une foresterie responsable devait passer par des images qui seraient immédiatement reconnaissables avec l’évidence même – des arbres. Parmi ces croquis, il y avait celui illustrant un arbre à deux formes qui devait symboliser un arbre à larges feuilles et un conifère au-dessus de l’abréviation du FSC. D’autres options plus audacieuses documentaient un intérêt à transmettre un symbolisme plus abstrait. Par exemple, il y avait une photographie d’un arbre qui avait été numériquement réduite au minimum de la table de bits, à l’image de la nouvelle ère numérique.

« Tristram aimait produire des concepts qui pouvaient être compris facilement et rapidement. Il a travaillé de longues heures jusqu’à ce que le résultat lui satisfasse. Ses intérêts et talents ne se limitaient pas aux arts et il était tout aussi fasciné par les sciences. Je me rappelle combien il était motivé de travailler sur le logo du FSC », se rappelle Margaret.

Les ébauches finales ont été présentées au conseil d’administration du FSC et l’option du logo formé d’un crochet et d’un arbre a été acceptée au début de 1996. Aux yeux des membres du conseil, il s’agissait du choix parfait, car on y présentait un arbre accompagné d’un symbole d’approbation universellement reconnu : un crochet. Vingt-cinq ans plus tard, ce choix s’avère toujours le choix qui était le plus judicieux.

« La rigueur et l’engagement à l’égard de la précision dont Tristram faisait preuve l’ont incité à consulter dix institutions culturelles et publiques différentes dans le monde pour s’assurer que le crochet était largement reconnu comme un symbole d’acceptation », ajoute Margaret.

Le lancement officiel du logo a eu lieu dans le cadre d’un événement tenu à Londres le 21 février 1996. Peu de temps après, le premier produit l’arborant – la maintenant légendaire spatule de Sainsbury – était mis en vente. Ainsi commençait un voyage qui nous rappelle à ce jour l’importance d’acheter des produits qui contribuent à préserver les forêts du monde pour les générations futures.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000205