Médias

Les nouvelles et les sujets concernant nos activités


Wednesday, 03 February 2016
Le FSC abandonne la proposition de médiation avec Produits forestiers Résolu et demande à son conseil d’administration de prendre les mesures qui s’imposent

Bonn (Allemagne), le 4 février 2016 – Devant le refus de Produits forestiers Résolu (PFR) de tenter la voie de la médiation pour résoudre les problèmes ayant mené à la suspension de ses certificats FSC au Canada, le Forest Stewardship Council (FSC) abandonne  tout effort d’engager PFR dans un tel processus. Le FSC continuera plutôt à mobiliser de nombreuses autres organisations canadiennes ayant manifesté la volonté de trouver des solutions.


En novembre 2015, le FSC a proposé un processus de médiation à PFR pour faciliter la levée de la suspension des certificats FSC de cette dernière au Canada. C’est dans ce contexte que le directeur général du FSC International, Kim Carstensen, a visité le Canada durant la dernière semaine de janvier 2016 pour tenir des discussions avec des parties prenantes dans toutes les régions du Canada : des gouvernements provinciaux, des sociétés forestières, des chefs et communautés autochtones, des syndicats ainsi que des ONG environnementales.


« Nous avons rencontré le PDG de Résolu, mais ce dernier ne nous a donné aucun signe que Résolu était prête à faire les efforts nécessaires pour résoudre les problèmes qu’elle avait elle-même si bien soulevés. Cela confirme les signaux négatifs que nous recevons continuellement de Résolu et c’est pour cette raison que le FSC abandonne l’idée d’aller en médiation avec Produits forestiers Résolu », a affirmé Kim Carstensen, directeur général du FSC.


« Le FSC compte plutôt entreprendre une discussion nationale avec les nombreux autres membres du FSC qui ont exprimé leur volonté de travailler ensemble à la recherche de solutions. Dans ce cadre, nous sommes confiants de pouvoir aborder des enjeux litigieux auxquels la forêt boréale canadienne fait face. Nous pensons notamment aux droits des Premières Nations et de la protection d’espèces en péril, dont le caribou forestier, a expliqué M. Carstensen.


Tous les membres du FSC à l’exception de PFR ont bien accueilli la proposition de médiation du FSC. M. Carstensen demeure convaincu que la médiation permettrait de mettre fin à la relation acrimonieuse entre Résolu et d’autres parties prenantes, notamment des organisations environnementales et quelques Premières Nations. Toutefois, pour que la médiation porte fruit, il aurait fallu que toutes les parties acceptent de s’y engager. Malheureusement, cela n’était plus le cas vu le rejet de la proposition par Résolu.


« Au cours des derniers mois, nous avons tenté à répétition d’ouvrir la porte et d’obtenir un engagement constructif de Résolu. Résolu a préféré émettre des commentaires dérogatoires et instaurer au sein du public un climat de méfiance à l’égard de notre système. De tels agissements sont contraires à ce qui est attendu d’un membre du FSC.


L’attitude de Produits forestiers Résolu et son manque de volonté à s’engager à trouver des solutions aux problèmes qu’elle a elle-même soulevés seront soumis au conseil d’administration du FSC International lors de sa prochaine réunion en mars prochain. Une demande sera alors faite au conseil d’envisager la possibilité de destituer Produits forestiers Résolu en tant que membre ou d’examiner d’autres mesures prévus aux statuts du FSC afin qu’il soit clair que FSC exige que ses membres partagent les mêmes valeurs de coopération et d’engagement constructif sur lesquelles repose le système du FSC », a conclu M. Carstensen.


Renseignements 
Francois Dufresne
Président, FSC Canada
f.dufresne@ca.fsc.org 


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000205